Inbev vient de conclure une joint-venture à long terme avec le groupe de boissons RKJ actif en Inde, a annoncé mercredi le groupe brassicole belgo-brésilien, qui fait ainsi son entrée sur le marché indien, considéré comme très prometteur.

Cet accord, annoncé mercredi après la clôture de la Bourse, permettra à Inbev d'écouler ses marques sur le marché indien de la bière. A court terme, cela n'aura aucun impact sensible au sein des activités internationales du groupe mais il pourrait en être autrement à l'avenir, dit-on encore à Louvain. Les conditions de l'accord n'ont pas été dévoilées.

Dans un premier temps, Inbev prendra 49 pc de parts dans la joint-venture, avec option d'augmentation. " Il est prévu que la joint-venture accède au solide réseau de distribution développé par RKJ et au portefeuille attrayant de bières d'InBev" , souligne le communiqué.

Consommation en hausse

On note chez Inbev que si l'Inde n'est pas actuellement un pays où l'on boit beaucoup de bière, le marché brassicole y est toutefois en expansion. La consommation "per capita" (par tête d'habitant) est inférieure à 1 litre par an mais on s'attend à une augmentation de 7 pc d'ici 2015.

En Belgique, cette consommation s'élevait à plus de 90 litres par habitant en 2005.

Rappelons que mardi, InBev a annoncé qu'il était à la recherche d'un partenaire externe pour la gestion d'une partie de ses biens immobiliers.

Une nouvelle plutôt bien accueillie par les marchés, mais qui n'a pas eu d'impact sur le cours de Bourse. Cette opération "a du sens" , juge l'analyste de la banque Degroof. Les capitaux libérés devraient d'après lui s'élever à quelques centaines de millions. "Ce qui devrait toutefois être trop limité pour avoir un impact sur le cours de l'action" , estime l'analyste. (D'après Belga)