Le brasseur belgo-brésilien InBev pourrait lancer son augmentation de capital du 16 au 30 octobre inclus, si le conseil d'administration lui donne son accord. Il s'agit d'un montant, déjà approuvé par le CA, de 9,8 milliards de dollars, dont InBev a besoin afin de financer l'acquisition de l'américain Anheuser-Busch. Les données définitives ainsi que les autres informations sur l'émission d'actions seront publiées en temps utile, selon InBev. Une opération délicate durant une période marquée par une énorme volatilité sur le front des devises et principalement entre l'euro et le dollar. Gênant pour un groupe présent sur ces deux zones monétaires. Pas vraiment. En fait, le brasseur s'est protégé des effets de change euro-dollar pour l'augmentation de capital. Elle se fera à un cours de 1,5409 dollar pour 1 euro. Vu que l'émission d'actions se fera en euros et que l'achat d'Anheuser-Busch se fera en dollar, il faudra émettre moins d'actions qu'au cours actuel de l'euro par rapport au dollar (1 euro vaut 1,3845 dollar).

Prévisions

Dans la foulée de cette annonce, le brasseur a communiqué un trading update pour le troisième trimestre 2008. Le volume total de production d'InBev devrait connaître une croissance relativement faible, à un chiffre et dans le bas de la fourchette, tout comme les marques Stella Artois et Beck's.

Météo boursière

"Le management s'attend à ce que les conditions opérationnelles au sein des marchés importants soient en ligne avec celles du deuxième trimestre 2008", indique InBev. En Europe centrale et occidentale, les volumes pourraient se contracter légèrement, tandis que le continent américain devrait connaître de légères hausses. En ce qui concerne la marge EBITDA, elle pourrait connaître une légère contraction au troisième trimestre, dans la même tendance qu'au trimestre précédent. Reste qu'une telle opération, intervenant en pleine crise financière, est délicate. Les investisseurs ont montré leur inquiétude en vendant des titres en Bourse. Hier à Bruxelles, l'action InBev a reculé de 4,05 pc à 40 euros. (Avec AFP)