Entreprises & Start-up

ING Belgique restera l'organe financier du gouvernement flamand jusque début 2024, a-t-il annoncé jeudi. La banque s'occupera donc des transactions des ministères flamands et de dizaines d'agences telles que De Lijn, Sport Vlaanderen, la VRT et le VDAB. Fin 2011, ING avait raflé le contrat à Belfius (ex-Dexia) et KBC, décision survenue à l'issue d'une adjudication publique et prolongée en 2015.

Un appel d'offres avait été lancée plus tôt dans l'année pour la période 2020-2024.

Le nouveau contrat sera officiellement signé début 2020, courant du 1er février au 31 janvier 2024. Il pourra ensuite être prolongé à deux reprises, de deux années chaque fois.

Outre les transactions, ING met également à disposition des garanties bancaires par exemple.

"L'offre d'ING propose plusieurs avantages pour le gouvernement flamand", a déclaré la ministre flamande des Finances et du Budget Lydia Peeters (Open Vld). "Elle offre une ligne de crédit de 3,75 milliards d'euros, ce qui crée de la flexibilité dans la gestion de trésorerie et contribue au maintien de la notation favorable de la Flandre."

Erik Van Den Eynden, CEO d'ING Belgique, s'est dit fier de "la bonne coopération avec le gouvernement flamand".