Le géant américain Apple est parvenu à régler à l'amiable un différend avec Cisco au sujet de l'utilisation de la marque iPhone. Au terme de l'accord annoncé mercredi soir sous forme d'un bref communiqué commun, "les deux entreprises sont libres d'utiliser la marque iPhone pour leurs produits dans le monde entier". Aucun détail de nature financière n'a été dévoilé.

Les deux groupes reconnaissent leurs droits respectifs en la matière et vont même "examiner les possibilités" de coopération en vue de renforcer l'interopérabilité de leurs produits. Au final, cet arrangement est proche de ce que souhaitait Cisco, à savoir un partage de la marque et une compatibilité à terme des deux téléphones, l'iPhone de Cisco, téléphone résidentiel qui fonctionne via Internet, et celui d'Apple, qui utilise le réseau de téléphonie mobile classique.

Apple, fabricant du célèbre baladeur iPod, avait mis le feu aux poudres le 9 janvier en annonçant la sortie en juin sous le nom d'iPhone d'un téléphone mobile intégrant un baladeur et un navigateur Internet. C'est-à-dire mariant les technologies du téléphone portable, de l'iPod et de l'Internet mobile (messagerie, navigation). Cette annonce avait été effectuée en grande pompe début janvier sans l'accord de Cisco, avec qui Apple négociait pourtant depuis des mois pour obtenir l'autorisation d'utiliser la marque. Cisco avait porté plainte dans la foulée pour interdire qu'Apple utilise le nom iPhone, car l'équipementier commercialise depuis décembre 2006 des téléphones iPhone, via sa filiale Linksys. Ces appareils permettent de téléphoner sur Internet - technologie dite VoIP - via des logiciels comme Skype ou la messagerie instantanée de Yahoo !.

A la Bourse de New York, le marché recevait toutefois tièdement l'accord amiable : Apple grappillait 0,04 pc à 89,23 dollars et Cisco cédait 0,15 pc a 27,33 dollars vers 18h GMT. (AFP)

© La Libre Belgique 2007