Pourquoi avoir pris l'initiative de ce "Startup Guide Brussels"?

Cela remonte à novembre 2018. Plusieurs chemins nous ont menés au "Startup Guide" : nos attachés économiques à Cologne et Paris ont eu connaissance du guide dans leurs marchés respectifs. Un autre collègue l’a découvert, par hasard, lors d’un séjour à Lisbonne et l’idée a germé. Le guide n’existait pas encore pour Bruxelles. Hub Brussels était alors une jeune agence de moins d’un an et nous avons trouvé l’outil tout à fait pertinent pour promouvoir Bruxelles et notre agence à l’international.

Quelles sont les finalités de ce guide?

Nous avons un département, au sein de Hub Brussels, qui gère l’attraction des investissements à Bruxelles. Hub Brussels dispose aussi d’un large réseau de contacts à l’étranger via nos attachés économiques et commerciaux. Par ce biais, nous espérons pouvoir sensibiliser les entreprises étrangères aux nombreux arguments qu’offre Bruxelles pour s’y implanter. Dans la sélection, nous avons pris le parti de positionner Bruxelles autour de l’économie à fort impact social et environnemental, avec notamment des start-up bruxelloises comme CitizenLab, Fyteko, Helpilepsy, et des programmes comme CoopCity, Greenlab, etc.

Comment allez-vous vous en servir?

Nous disposons de 5.000 guides qui seront distribués à travers le monde via nos attachés économiques. En ce moment, nous lançons aussi une campagne qui vise les start-up de cinq marchés ciblés: le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie, la Pologne et la France. Pourquoi ces pays-là spécifiquement ? Dans notre plan de redéploiement post-crise, nous avons décidé de recentrer nos efforts sur l’attraction d’entreprises européennes. Le Royaume-Uni est intéressant dans le contexte du Brexit. Et les autres pays ont été choisis car ils présentent un nombre élevé de "startuppers" mécontents de l’accompagnement qu’ils reçoivent des pouvoirs publics. Bruxelles a pas mal d’arguments à faire valoir aux yeux des entreprises étrangères, mais le plus grand est la force de l’écosystème d’accompagnement (structures d’accompagnement, programme de co-working, et incubateurs/accélérateurs).