"GM préférerait que l'on jette l'éponge maintenant mais ce n'est pas ce que nous allons faire. Nous soutenons la position du gouvernement flamand et des syndicats selon laquelle il faut chercher des alternatives crédibles au scénario de fermeture", a-t-il déclaré.

Le bourgmestre a également indiqué que GM, dans le cadre de son scénario de fermeture, devrait tenir compte du droit de préemption dont dispose le port d'Anvers sur les terrains occupés par Opel Anvers.

M. Janssens s'est rendu chez le ministre-président flamand en compagnie de la gouverneur de la province, Cathy Berx, et des échevins Robert Voorhamme et Marc Van Peel.