La compagnie américaine Delta Air Lines se dit prête à secourir financièrement son homologue japonaise Japan Airlines (JAL), en grande difficulté, même si cette dernière est placée en redressement judiciaire, selon des propos rapportés par les médias nippons. Le président de Delta Air Lines, Edward Bastian, a fait cette promesse jeudi à Tokyo lors d’une rencontre avec des journalistes japonais. "Quelle que soit la forme de redressement que choisit JAL, Delta Air Lines, associée à l’alliance SkyTeam, s’engage à lui apporter son soutien", a déclaré M. Bastian. Se fondant sur sa propre expérience de remise sur pied réussie de Delta lorsque cette dernière était en 2005 dans une situation similaire à celle de JAL, M. Bastian a estimé qu’il n’y a pas lieu de craindre une fuite massive des clients, même en cas de dépôt de bilan et de poursuite d’activité sous procédure judiciaire.

Selon diverses sources citées par les médias, la mise en cessation de paiement de JAL est de plus en plus sérieusement envisagée par le gouvernement japonais, lequel est de facto aux commandes de l’ex-compagnie nationale. "Notre objectif est d’investir dans la compagnie", a insisté M. Bastian. Des rumeurs insistantes indiquent que JAL et l’organisme semi-public chargé de sauver la compagnie ont opté pour un partenariat avec Delta Air Lines, au détriment de sa rivale American Airlines. JAL quitterait alors l’alliance aérienne Oneworld pour rejoindre SkyTeam dont Delta est un des piliers au côté du groupe européen Air France-KLM. Delta Air Lines et SkyTeam ont promis un investissement direct de quelque 500 millions de dollars dans JAL, et d’autres formes d’aide chiffrées à 502 millions de dollars, en cas de partenariat. Voulant éviter d’être marginalisée sur les lignes entre le Japon et les Etats-Unis, American Airlines, qui collabore avec JAL depuis quinze ans et est comme elle membre de Oneworld, serait pour sa part en train de relever son offre de soutien à la compagnie japonaise.

D’après le Wall Street Journal, les dirigeants d’American Airlines ont rencontré jeudi matin ceux de JAL et leur ont offert d’augmenter de 300 millions de dollars leur proposition initiale d’investissement direct, la portant ainsi à 1,4 milliard de dollars. American Airlines est prête à secourir JAL dans le cadre d’un partenariat avec Oneworld et le fonds d’investissement américain TPG. Cette nouvelle offre devrait être officiellement annoncée la semaine prochaine, selon le "Wall Street Journal". "Nous sommes toujours en négociations avec les deux compagnies (American Airlines et Delta Air Lines)", répète de son côté JAL. (AFP)