La compagnie aérienne Jetairfly a choisi comme opérateur Aviapartner-WFS pour son nouveau contrat de manutention à Brussels Airport, qui début le 14 avril, au détriment de Swissport (ex-Flightcare). Le syndicat chrétien redoutait lundi soir des conséquences pour l'emploi et demandait à Aviapartner d'engager les travailleurs concernés.

Selon la CSC-Transcom, la direction de Swissport Belgium a annoncé, lors d'un conseil d'entreprise, que Jetairfly allait désormais travailler avec Aviapartner-WFS. "La perte de ce contrat signifie une diminution de 15 à 20% de la production de Swissport à Bruxelles. La CSC est particulièrement soucieuse de l'avenir de l'aéroport et du personnel qui y travaille", souligne le syndicat.

Swissport a repris Flightcare l'année dernière. De son côté, Aviapartner collabore depuis 2012 avec la société française WFS (Worldwide Flight Services). La porte-parole de TuiBelgium, qui comprend Jetairfly, a confirmé l'information. Un appel d'offre a été lancé fin octobre, à laquelle deux entreprises ont pris part. Fin de la semaine passée, c'est Aviapartner qui a finalement été choisi, explique Florence Bruyère.

"Le choix a été défini sur base de plusieurs critères: l'aspect financier, l'aspect opérationnel et le service aux clients."

La CSC-Transcom demande maintenant à Aviapartner d'engager le personnel qui serait concerné par la perte d'activités chez Swissport. "Un accord doit être trouvé avec Aviapartner concernant le respect des salaires et des conditions de travail des travailleurs", explique Kurt Callaerts, secrétaire du syndicat. "Cela ne va pas forcément marcher comme sur des roulettes", ajoute-t-il. "Il y a beaucoup de différence entre l'organisation des deux entreprises. Nous devons savoir si Aviapartner est prêt à reprendre le personnel au moins dans les mêmes conditions."

Ce changement va de toute façon redistribuer les cartes chez les sociétés de manutention de Brussels Airport. "C'est la première fois que je participe à un changement de contrat aussi important. Swissport est actuellement le plus gros (avec Brussels Airport comme client) et le rapport avec Aviapartner est environ de 60/40."

Entre-temps, il n'y a pas encore de clarté juridique quand au licenciement définitif de deux sociétés de manutention de l'aéroport. Swissport et Flightcare ont remporté le contrat en 2011 - Aviapartner avait donc mordu la poussière. Mais celui-ci et le Britannique Menzies ont porté l'affaire devant les tribunaux mais les procédures sont encore en cours. Les vieilles licences sont dès lors toujours d'application. Swissport a cependant déjà un pied à Zaventem après la reprise de Flightcare.