Le géant américain du jeu vidéo Electronic Arts (EA) a proposé 945 millions de livres pour racheter le groupe britannique Codemasters, offre soutenue lundi par le conseil d'administration de ce spécialiste des jeux de course.

A 604 pence par action, la transaction qui représente 1,25 milliard de dollars (soit 1,03 milliard d'euros) constituerait le plus gros investissement d'EA à ce jour.

"Notre industrie est en pleine croissance, les jeux de course aussi, et ensemble, nous serons bien positionnés comme leaders" de cette catégorie, a expliqué Andrew Wilson, PDG d'EA, dans un communiqué publié lundi par les deux groupes.

Codemasters développe les jeux officiels de Formule 1 tandis qu'EA, dont l'empire vidéoludique s'étend des jeux de football de la FIFA aux simulations de vie avec son titre Sims, publie notamment les jeux Need for Speed.

En 2020, les jeux de course et autres simulations sportives ont connu un grand succès depuis le début de la pandémie de Covid-19, les mesures de confinement ayant forcé les joueurs comme les athlètes à rester dans leur salon.

EA surpasse l'offre de Take-Two

Lors de la présentation de ses résultats semestriels fin novembre, Codemasters s'était félicité  du succès de l'édition 2020 de son jeu Formule 1, qui avait participé à un "semestre record" pour le groupe.

Le conseil d'administration de Codemasters avait déjà soutenu une autre offre début novembre, celle de Take-Two, maison-mère des séries GTA et Red Dead Redemption, qui avait mis sur la table 759 millions de livres, mais il donne désormais sa préférence à EA, mieux offrant.


En cours de séance britannique, le cours de Codemasters bondissait bien au delà de l'offre de EA, grimpant de 20,22% à 642 pence, dans l'attente de la réponse de Take-Two.