Just Eat Takeaway a annoncé mercredi qu'il allait avaler l'américain Grubhub, dans une transaction par action évaluée à 7,3 milliards de dollars faisant du groupe de livraison de repas anglo-néerlandais le numéro un mondial hors Chine.

"La combinaison Just Eat Takeaway.com et Grubhub va devenir le numéro un mondial de la livraison de repas en ligne hors de Chine, avec des marques fortes qui vont connecter les restaurants partenaires à leur clients dans 25 pays", a souligné l'entreprise européenne dans un communiqué.

Le nouveau groupe "sera bâti autour des quatre marchés de livraison de repas à domicile parmi les plus profitables: les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne", souligne le communiqué.

Chaque actionnaire Grubhub va recevoir l'équivalent de 0,6710 actions du groupe anglo-néerlandais pour une action de l'entreprise américaine. Cela valorise le titre Grubhub à 75,15 dollars. Ce dernier bondissait de 5,7% après la clôture de la bourse où il avait fini la séance officielle à 59,05 dollars.

Just Eat Takeaway avait confirmé mercredi matin des informations de presse sur un rapprochement entre les deux entreprises.

Mais, la nouvelles avait été accueillie avec frilosité. Son action à la Bourse AEX d'Amsterdam chutait de 12,58% à 85,88 euros à la clôture des échanges mercredi.

Uber, le leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), durement touché par la pandémie, a également approché Grubhub mais les discussions achoppaient sur le prix de l'acquisition, qui porterait la valeur de la cible à 6 milliards de dollars, avait récemment indiqué une source bancaire à l'AFP.

La plateforme de livraison de repas à domicile Grubhub, start-up basée à Chicago, a affiché une perte nette de 33 millions de dollars au premier trimestre, souffrant notamment d'une baisse de régime du côté des livraisons de repas aux entreprises, fermées pour cause de confinement.

Uber possède son propre service de livraison de repas à domicile, Uber Eats, dont le chiffre d'affaires est fortement monté au premier trimestre 2020 en raison des mesures de distanciation sociale face au coronavirus.

Just Eat Takeaway est le fruit d'une récente fusion entre la société de livraison de repas britannique Just Eat et le néerlandais Takeaway et qui a obtenu en avril le feu vert du régulateur britannique de la concurrence, le CMA.

Takeaway, concurrent de Just Eat, avait présenté son offre à l'été 2019, ambitionnant de donner naissance à une société valorisée autour de 9 milliards de livres et capable de tenir la dragée haute au britannique Deliveroo et à Uber Eats.