Le groupe d'imagerie américain Eastman Kodak a annoncé jeudi la fermeture d'unités de production aux Etats-Unis et en Chine, ce qui se traduira par la suppression de 900 emplois.

Ces mesures s'inscrivent dans le vaste plan de restructuration adopté en janvier 2004 et qui a été élargi en juillet.

Plus de la moitié des 900 emplois supprimés affecteront le site de Rochester (New York, nord-est) aux Etats-Unis. La direction a ainsi notamment décidé de fermer fin octobre une unité de production de papier photo pour l'Amérique du Nord dans cette ville ainsi qu'une autre unité identique dans le Colorado (ouest) notamment.

Par ailleurs, d'ici la fin de l'année, le groupe aura fermé son usine qui recycle les déchets de polyester et une partie de l'unité qui traite la matière première pour la production des films Eastar polyester à Rochester. Le plan annoncé jeudi prévoit aussi la réduction de la production de films sur le site de Xiamen en Chine.

Ces mesures se traduiront par une charge d'environ 153 millions de dollars essentiellement pour le financement des départs des employés, selon le communiqué.

Le groupe, qui a tardé à s'adapter à la montée de la photo numérique, avait indiqué en juillet qu'il envisageait de supprimer jusqu'à 25000 emplois au lieu d'un maximum de 15000 comme prévu précédemment. Ces nouvelles suppressions devraient lui permettre d'économiser jusqu'à 1,8 milliard de dollars par an sur ses coûts fixes.

© La Libre Belgique 2005