START-UP DE LA SEMAINE | Cette start-up de Charleroi a développé un outil informatique qui aide les marques à suivre leur marché en ligne.

Henri Rion, 32 ans, est à l’image de son père, (l’entrepreneur et business angel Pierre Rion) : curieux de tout, passionné, énergique, direct,… et entrepreneur dans l’âme ! Tous les deux vouent aussi un fort attachement à la Wallonie, avec une affinité particulière pour Charleroi. À tel point que le fils aîné de Pierre Rion a racheté la maison de son grand-père paternel, ancien cadre aux Acec, située à portée de crampons du stade du Pays de Charleroi. "J’adore les challenges et c’est ici que je veux créer de l’emploi, dit celui qui est pur produit du Brabant wallon. Pour une start-up, Charleroi est géniale ! L’immobilier est moins cher qu’ailleurs, il n’y a pas de bouchons et ce n’est pas trop compliqué pour recruter. De plus en plus de Carolos ont envie de quitter Bruxelles pour se réinstaller dans la région. J’en profite !"

Un petit mot encore du fiston Henri sur le paternel, dont on connaît le rôle très actif dans la digitalisation de la Wallonie (Pierre Rion est président du Conseil du Numérique et du fonds W.IN.G by Digital Wallonia), afin de couper court à certains sous-entendus malveillants : "Ce n’est vraiment pas un atout pour ma start-up ! Si j’osais introduire un dossier auprès de W.IN.G, il le mettrait sûrement à la poubelle !".


Venons-en à Koopol (qui, pour la petite histoire, est sans doute la seule start-up carolo à avoir obtenu un financement auprès du fonds liégeois Leansquare !). Fondée mi-2017 par Henri Rion, Koopol se profile comme un "outil de surveillance des prix" pour des marques premium - toutes, à l’exception des marques de luxe et de grande consommation - dont les produits sont vendus en ligne (notamment sur les grandes plateformes d’e-commerce). "Notre spécificité, par rapport à des outils existants, est de faire un monitoring ayant du sens pour les marques."

Henri Rion donne l’exemple des montres Ice-Watch, première marque à avoir fait confiance à Koopol. La demande de l’entreprise bastognarde était de suivre 300 références et 40 revendeurs, ce qui fait 12 000 offres commerciales à scruter en temps réel. "Transmettre ces 12 000 offres de manière brute n’a pas de sens, explique M. Rion. Nos algorithmes vont donc analyser cette masse de données pour en extraire des informations. On va pouvoir, par exemple, détecter des comportements anormaux de revendeurs, identifier la vente de copies, mais aussi évaluer la performance de la marque en ligne. Avec ces infos, Koopol va attribuer un score à la marque, score qui va évoluer dans le temps et permettre au client de mieux comprendre ce qui se passe en ligne pour ses produits." L’outil, qui fait appel à des processus de machine learning (forme la plus développée d’intelligence artificielle), peut également servir à de la veille concurrentielle. Il s’agit alors d’apporter à une marque des informations sur les prix pratiqués par des concurrents directs.

Les premiers clients arrivent

Encore très jeune, la start-up engrange ses premiers clients. Outre Ice-Watch, Koopol a signé, cet été, avec la société suisse Nidecker (qui, avec onze marques, est le deuxième groupe mondial sur le marché du snowboard), la société International Duty Free (rachetée cet été par le groupe Lagardère) et BSCA (aéroport de Charleroi). La priorité est donnée à des marques actives dans l’e-commerce en Europe. Le marché nord-américain, qui fonctionne selon des règles qui ne sont toujours pas alignées sur l’Europe, suivra probablement plus tard.

S’il est encore trop tôt pour citer des chiffres de revenus, Henri Rion prévoit déjà d’être à l’équilibre en 2020 (signe que le carnet de commandes est en train de se remplir…). Koopol prévoit aussi une importante levée de fonds dans le courant de l’année prochaine. De quoi accélérer la croissance et recruter plusieurs profils tech. Pour l’heure, Henri Rion, dont le bureau se trouve à la Co. Station de Charleroi, s’est déjà assuré les excellents services de Lionel Cordier (cofondateur de Ludus) et Nicolas Devos.

Repères

- Koopol, start-up fondée par Henri Rion, Jean-Pol Boone et Jean-Noël Chamart.

- Investisseurs: Leansquare (groupe Noshaq) et business angels.

- Site: https://www.koopol.com

- Particularité: Henri Rion, cofondateur et CEO de Koopol, est nominé au titre de “Jeune entrepreneur prometteur” pour les Co.Station Awards.