Entreprises & Start-up

Le groupe de télécommunications néerlandais KPN cherche à revendre sa filiale belge Base, a indiqué mardi soir l'agence Bloomberg sur la base de sources proches du dossier. KPN aurait contacté la banque JPMorgan Chase pour étudier les possibilités.

L'entreprise demanderait un milliard d'euros pour Base qui pourrait être cédée à des acteurs stratégiques ou à une société d'investissements.

Le groupe néerlandais comme la filiale concernée ne font pas de commentaire.

KPN avait déjà essayé de vendre Base en 2012, mais les offres n'étaient pas suffisantes. L'opérateur a cédé l'an dernier sa filiale allemande E-Plus à l'Espagnol Telefónica.

Une déclaration fin mars 2014, par le CEO de KPN Eelco Blok, laissait déjà sous-entendre que le groupe cherchait toujours bel et bien à revendre sa filiale belge, rapporte l'Echo : "la Belgique n'est pas à vendre. Mais soyons pragmatiques. Si quelqu'un est intéressé, il connaît mon numéro."

Aujourd'hui, qui pourrait racheter Base? Plusieurs candidats seraient en lice:

Telenet: le cablô-opérateur flamand a les fonds requis pour reprendre l'opérateur mobile, et par là même se lancer dans le marché de la téléphonie.

Altice: la maison-mère de Numericable, détentrice de nombreux cablô-opérateurs est en pleine conquête et pourrait bien croquer Base également. 

Free: encore une autre groupe français. Free fut en 2012 un candidat sérieux au rachat de Base.