Contactés par l'AFP, Oracle et TikTok n'ont pas répondu dans l'immédiat. Le Département américain du Trésor, également sollicité, n'a pas non plus réagi.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin avait affirmé lundi avoir reçu pendant le week-end une proposition prévoyant un partenariat entre TikTok et Oracle sans préciser sous quelle forme cet accord pourrait se faire.

TikTok et Oracle ont tous deux confirmé l'existence d'un tel projet, mais n'ont pas non plus détaillé son contenu.

Selon plusieurs médias américains, une vente de TikTok n'est toutefois pas à l'ordre du jour.

Propriété du groupe chinois ByteDance, TikTok est dans le viseur du président américain, qui accuse la populaire application d'espionner au profit de la Chine et menace de l'interdire sur le sol américain.

Via un décret début août, M. Trump a exigé la vente des opérations américaines de TikTok d'ici le 20 septembre sous peine d'interdiction.

La plateforme, qui rejette les accusations selon lesquelles elle serait un agent de Pékin, a porté plainte contre le gouvernement américain.

Donald Trump, qui doit signer mardi après-midi à Washington des accords de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis et Bahreïn, pourrait être interrogé sur l'accord TikTok/Oracle en marge de cet événement.

Le partenariat devra également être validé par le comité Cfius, qui passe en revue les investissements étrangers aux Etats-Unis.