L'action de l'entreprise belge de matériaux Umicore a connu une brève hausse de sa cotation de 7,3% vendredi après-midi, après des spéculations selon lesquelles le groupe pétrolier et gazier français Total envisagerait une offre de reprise. 

Cette rumeur a rapidement été démentie par Total et Umicore, faisant ensuite plonger le titre.

Les spéculations ont été lancées sur un blog du journal économique britannique Financial Times qui suit en direct les marchés boursiers. 

Umicore n'a pas connaissance d'une offre pendante de Total, a réagi sa porte-parole Marjolein Scheers auprès de l'agence de presse Bloomberg. 

Et un porte-parole de Total a nié que la société veuille reprendre Umicore. Le cours de l'action de l'entreprise belge a commencé à progresser peu après la mi-journée. 

À 14h30, ce bénéfice avait cependant déjà fondu. Umicore a même enregistré un recul d'environ 2,5% par rapport à celui relevé jeudi soir à la clôture des marchés.