La cotation de l’action de la société Mithra Pharmaceuticals a été suspendue vendredi matin à la Bourse de Bruxelles. Et ce pendant près de deux heures. La raison ? Rien de grave, Mithra a dû prévenir la FSMA, le gendarme boursier, qu’elle avait reçu un avis positif de l’Agence européenne du médicament pour sa pilule contraceptive à base d’estétrol. C’est donc la procédure, le temps de rédiger le communiqué à destination du public et des investisseurs. Il ne reste donc plus qu’à la Commission européenne de valider la mise sur le marché du contraceptif.

"Gedeon Richter et Mithra Pharmaceuticals annoncent aujourd’hui avoir reçu un avis positif du Comité des Médicaments à Usage Humain de l’Agence Européenne des Médicaments pour un contraceptif oral combiné composé de 15 mg d’Estetrol et 3 mg de drospirénone. Sous réserve de l’approbation de la Commission européenne, l’autorisation de mise sur le marché valide dans l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne est attendue pour la fin du second trimestre 2021. Le produit sera commercialisé en Europe par Richter sous la marque Drovelis", annoncent les deux partenaires, qui s’ouvrent ainsi un nouveau marché après avoir reçu l’approbation pour le Canada.

“Richter se consacre pleinement au lancement de ce traitement novateur qu’est Drovelis, lequel élargira la gamme de produits disponibles en matière de contraception féminine", explique Erik Bogsch, Président exécutif de Gedeon Richter Plc.

Action en légère hausse

“Après la première approbation d’Estelle délivrée au Canada début mars, nous sommes particulièrement heureux de cette opinion positive rendue par l’Agence européenne des médicaments”, commente Leon Van Rompay, CEO de Mithra, en remplacement temporaire de François Fornieri, le cofondateur. “La perspective de rendre le fruit de tant d’années de travail accessible aux femmes est une immense réussite pour une biotech telle que Mithra. Cela démontre la solidité de nos équipes qui, malgré les turbulences liées au Covid-19, sont parvenues à relever le challenge haut la main. Nous sommes très heureux de collaborer avec Richter, notre partenaire de longue date, sur ce projet passionnant qui renforce notre partenariat performant”, ajoute-t-il.

“Nous travaillons depuis plus de dix ans sur l’Estetrol, cet oestrogène natif produit par le corps humain, afin de développer une nouvelle génération de pilules contraceptives présentant un profil bénéfice/risque indéniable et visant à améliorer la qualité de vie des femmes. Ce produit promet d’être une réelle avancée dans un domaine qui n’a plus connu d’innovation depuis des décennies.”, ajoute pour sa part le professeur Jean-Michel Foidart, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Médecine de Belgique.

L’action Mithra a pour sa part pointé dans le vert légèrement après la publication du communiqué et la reprise de la cotation.

{1}}