L'action Fortis clôture à 1,22 euros

Entreprises & Start-up

BELGA

Publié le

L'action Fortis clôture à 1,22 euros
© BELGA

L'action Fortis, suspendue depuis lundi passé sur Euronext Bruxelles, a dévissé de près de 70 pc mardi matin, peu après la reprise de sa cotation. Plus tôt dans la journée, le bancassureur - qui organisera une assemblée générale extraordinaire dans les 8 semaines à venir - avait diffusé un communiqué donnant davantage de détails sur sa structure après la cession de plusieurs de ses divisions à BNP Paribas.

Le bancassureur y a évalué ses capitaux propres à 8,8 milliards d'euros. "Fortis vient de traverser les 2 semaines les plus turbulentes de son histoire", a expliqué l'administrateur délégué du bancassureur, Filip Dierck, au cours d'une conférence téléphonique. "Nous avons besoin de temps pour nous repositionner", a-t-il ajouté à l'adresse des actionnaires.

Ce repostionnement devrait être au centre d'une assemblée générale extraordinaire qui aura lieu "dans les 8 semaines". Y seront présentés les changements éventuels en matière de gestion, de stratégie et de politique de dividendes, a assuré le responsable qui ne s'est pas non plus prononcé sur l'avenir de Fortis Insurance International. "Toutes les options restent ouvertes", a-t-il simplement indiqué.

Filip Dierck a par ailleurs affirmé ne pas avoir l'intention de céder, actuellement, le portefeuille de crédits structurés. "Cela n'a pas de sens de vendre à un prix plancher", a-t-il expliqué.

Le marché, lui, a réagi violemment à la reprise de la cotation. Le titre de Fortis Holding, issu du démantèlement du bancassureur belgo-néerlandais, s'échangeait ainsi à 2,12 euros un peu plus d'une demi-heure après la reprise de sa cotation à la Bourse de Bruxelles, soit une baisse de quelque 61 pc par rapport à son dernier cours de 5,42 euros le 3 octobre dernier. En milieu d'après-midi, le titre poursuivait sa chute et ne valait plus que 1,67 euro, en recul de 69 pc.

Il s'agit de l'une des chutes les plus importantes, sur un jour, de l'histoire d'Euronext, a commenté Vincent Van Dessel, le directeur général d'Euronext Bruxelles. "Il faut dire qu'en raison des opérations qui ont été menées, le titre Fortis dont la cotation a repris ce mardi matin, n'a plus rien à voir avec le groupe qui était coté le 3 octobre dernier", a-t-il expliqué. "Le marché va désormais essayer de trouver un équilibre et des analystes vont tenter de déterminer la valeur de la nouvelle entité", a ajouté le responsable.

Ce travail ne se fera pas sans mal, étant donné la complexité des opérations de reprise du bancassureur pour éviter son effondrement. Pour rappel, après avoir été sauvé par les Etats du Benelux à la fin du mois de septembre, le gouvernement des Pays-Bas a nationalisé, le 3 octobre, l'essentiel des activités néerlandaises de Fortis pour 16,8 milliards d'euros. Trois jours plus tard, la banque française BNP Paribas a repris les activités bancaires et d'assurance de Fortis en Belgique et au Luxembourg pour 14,7 milliards d'euros.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous