C'est l'agence KBC de Liedekerke qui a signalé la vente d'actions KBC Ancora suspecte du secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe citant des sources bien informées. L'agence de Liedekerke a signalé le fait après qu'Etienne Schouppe eut confirmé le lundi 11 mai un ordre de vente de ses actions KBC Ancora pour autant que le cours dépasse les 13 euros. L'agence a transmis l'ordre de vente de M. Schouppe mais a informé le Compliance Officer de KBC Groupe car il s'agissait d'une transaction qui pouvait être suspecte.

C'est ce Compliance Officer qui a informé la Commission bancaire, financière et des assurances. Il l'a fait en suivant la loi qui dit que toutes les transactions suspectes doivent être signalées par les banques.