Boeing a annoncé que son ancien PDG, Dennis Muilenburg, ne recevrait pas d'indemnité de départ après que sa gestion bâclée de deux accidents d'avion mortels ait mis fin à une carrière de plusieurs décennies dans l'entreprise. Il ne recevra pas non plus de bonus pour 2019.

Dennis Muilenburg doit également renoncer à des actions d'une valeur de plusieurs dizaines de millions de dollars. N'ayant pas atteint certains objectifs, il a perdu jusqu'à 31 millions de dollars. Cependant, l'ancien PDG ne repart pas les mains vides puisqu'il peut conserver des attributions et des options d'achat d'actions qui avaient déjà été acquises, ainsi que sa pension et son paiement différé - totalisant jusqu'à 80,7 millions de dollars , selon les calculs de Bloomberg.

"Dennis a reçu les avantages auxquels il avait droit contractuellement", a déclaré Boeing dans un communiqué envoyé par e-mail.

Concernant les familles des victimes de l'accident, Boeing a réservé 50 millions de dollars pour les indemniser.