Le résultat de l'opération pourrait s'élever à près de 85 millions d'euros. Nyxoah, qui a développé une technologie contre l'apnée du sommeil, voulait au départ mettre des titres en circulation pour quelque 3,9 millions d'euros, mais porte à présent ce chiffre à 4,3 millions. Si l'option de surallocation, qui permet à la banque d'allouer plus de titres aux investisseurs en cas de forte demande, est exercée, la société émettrait 650.250 actions supplémentaires.

L'entreprise pourrait lever 84,75 millions d'euros si toutes les actions supplémentaires sont mises en circulation. En dollars, l'introduction en bourse frôlerait la barre des 100 millions.

Environ 9,5% des titres sont réservés aux investisseurs privés belges, surallocation comprise.

Le prix d'émission de l'action a été établi à 17 euros. La valeur se situe donc dans le haut de la fourchette estimée par Nyxoah, de 14 à 17 euros. La valeur de la société s'élève donc à 364,2 millions d'euros, 375,3 en comptant l'option de surallocation.

La société prévoit d'utiliser les fonds récoltés pour mener des essais cliniques aux États-Unis, en Europe et en Australie, mais aussi investir dans la recherche et développer de nouveaux produits.

L'offre a été clôturée mercredi après-midi. La première cotation de Nyxoah à la bourse de Bruxelles aura lieu le vendredi 18 septembre.