Active dans le secteur de la diffusion vidéo et de la production de contenus multimédias, la société EVS, basée à Seraing, a particulièrement été touchée par les retombées économiques du Covid-19. Elle est toutefois parvenue à traverser 2020 en maintenant ses finances dans le vert. Dans un communiqué, l'entreprise sérésienne indique un chiffre d'affaires de 88,1 millions d'euros (-14,8 % par rapport à 2019), et un bénéfice net de 7,2 millions d'euros (-63,4 %).
 
Des nouvelles bien accueillies par les investisseurs. A 11h40 (10H40 GMT), l'action d'EVS Broadcast prenait 6,23 % à la Bourse de Bruxelles.

Aucune perte d'emploi

EVS se félicite d'avoir pu garantir la rentabilité de l'activité malgré la période difficile. "Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de nos initiatives de contrôle des coûts, qui nous ont permis de maintenir nos charges d'exploitation en hausse de seulement 1,9 % par rapport à l'année précédente, malgré l'intégration d'Axon. Compte tenu des incertitudes du marché, ces efforts de maîtrise des coûts se poursuivront cette année dans le cadre de notre plan FOCUS21", souligne le directeur financier Yvan Absil.

Des efforts qui ont permis, et c'est un autre point de satisfaction, de maintenir l'emploi au sein du groupe. "Nous avons décidé de maintenir tous les membres de notre équipe au travail afin de continuer à fournir le service de qualité auquel nos clients et partenaires commerciaux sont habitués. En outre, nous avons poursuivi nos efforts R&D avec l'objectif de respecter nos feuilles de route en matière de produits et de solutions", détaillait pour sa part Serge Van Heck, CEO d'EVS.

Fin 2020, EVS employait toujours 550 personnes, soit une augmentation de 86 personnes par rapport à fin 2019. Une hausse due à l’intégration de 80 personnes venant d'Axon. "Nous avons ainsi poursuivi l'exécution de notre stratégie PLAYForward, matérialisée par de nouvelles solutions et par l'acquisition et l'intégration d'Axon, qui nous permet d’étendre la portée des solutions EVS dans le domaine des infrastructures médias. Je suis très heureux des synergies actuelles qui se sont déjà matérialisées à un niveau plus élevé que prévu initialement", ajoute le CEO.

Des prévisions raisonnables pour 2021

Au moment d'évoquer l'année à venir, EVS préférait jouer la carte de la prudence. "Compte tenu des incertitudes liées à la situation de COVID-19 et des difficultés qui en résultent pour faire des projections, aucune indication sur le chiffre d’affaires n'est fournie."

Un réalisme qui n'empêche pas le groupe d'envisager l'avenir avec optimisme, certains de leurs marchés réagissant plutôt bien aux nouvelles conditions du secteur. "Le marché de nos clients LAB (Live Audience Business) offre une perspective différente. Dans les pays ayant organisé un confinement, les chaines de TV ont connu des niveaux d'audience exceptionnels, même si elles ont souffert d'une baisse importante de leurs recettes publicitaires. Les diffuseurs ont poursuivi leurs projets de modernisation. Certains d'entre eux ont même envisagé la nécessité d'accélérer la modernisation pour soutenir les flux de production à distance. Les revenus des LAB ont ainsi légèrement augmenté en 2020 par rapport à 2019 (+8%) et les clients LAB représentent la majorité du carnet de commandes pour 2021."

Des perspectives encourageantes qui devraient permettre à EVS, fondée en 1994, de reprendre sa marche en avant.