On le sait: la Commission européenne trouve qu'il est beaucoup trop coûteux d'utiliser son téléphone mobile à l'étranger. Et elle souligne que malgré des menaces répétées depuis 1999, les opérateurs GSM n'ont jamais pris de mesures drastiques pour faire baisser les tarifs de ce qu'on appelle le «roaming». Ce mercredi, Bruxelles va donc mettre ses menaces à exécution en adoptant un texte qui va obliger les opérateurs à baisser leurs prix.

Sauf énorme surprise de dernière minute, la réglementation proposée par Viviane Reding, la Commissaire européenne chargée de la Société de l'information, devrait concerner à la fois les prix de gros et les prix de détail des appels effectués ou reçus à l'intérieur de l'Union européenne.

La tarification qui sera imposée par la Commission se basera sur le «mobile termination rate» (MTR), un terme qui désigne le tarif facturé par les opérateurs mobiles entre eux pour les appels d'un réseau à un autre. Autrement dit, ce que Mobistar paie à Proximus par exemple lorsqu'un de ses clients téléphone à un client Proximus.

Au niveau national, ces fameux tarifs de terminaison sont fixés par le régulateur national. En Belgique, celui-ci compte d'ailleurs les diviser par deux d'ici à juillet 2008 (de 19,60 cents par minute à 10,41 cents pour Base, de 15,98 cents à 8,21 cents pour Mobistar et de 12,66 cents à 6,56 cents pour Proximus). Une diminution qui a aussi son importance pour le «roaming» puisqu'au niveau européen, la Commission a l'intention d'instaurer des plafonds basés sur ces fameux tarifs de terminaison nationaux: au maximum le double du MTR pour les appels effectués de l'étranger vers un numéro local et au maximum le triple du MTR pour les appels effectués de l'étranger vers un numéro dans son pays d'origine.

Au niveau des prix de détail, la Commission autorise les opérateurs à ajouter au maximum 30 pc à ces prix de gros. Y compris pour les appels que l'on reçoit à l'étranger, qui pourront être facturés au maximum 130 pc du MTR.

Compensation

Cela paraît très compliqué mais concrètement, cela veut dire par exemple qu'en se basant sur le MTR actuel de 15,98 cents la minute, un client Mobistar paierait au maximum 20,77 cents la minute pour un appel entrant (le MTR plus 30 pc), 41,55 cents la minute pour un appel de l'étranger vers un numéro local (deux fois le MTR plus 30 pc) et 62,32 cents la minute pour un appel de l'étranger vers son pays d'origine (trois fois le MTR plus 30 pc).

Reste une grande incertitude: quel sera le timing imposé par Bruxelles? Au sein de la Commission, certains sont prêts à laisser encore un peu de temps aux opérateurs alors que d'autres rêvent d'une entrée en vigueur dès l'été 2007.

Quant à l'impact sur les résultats des opérateurs GSM, la Commission estime que la baisse des tarifs sera en partie compensée par une augmentation de l'utilisation des téléphones mobiles à l'étranger.

© La Libre Belgique 2006