L'ancienne CEO de Proximus Dominique Leroy a retrouvé du travail auprès du bureau de consultance américaine Bain & Company, qui dispose d'un bureau à Bruxelles.

Madame Leroy est ainsi devenue, depuis début novembre, conseillère externe pour la société qui dispose d'un bureau à Bruxelles. Une fonction qui ne devrait, toutefois, lui demander "au mieux" qu'un jour de travail par mois, apprend-on de bonne source en vérifiant l'information révélée par le Tijd. Pour elle, l'idée est de rester en contact avec le monde des entreprises via ce poste où elle distille ses conseils "en stratégie, transformation, leadership, nouvelles façons de travailler...", comme elle le détaille dans le descriptif de sa nouvelle fonction sur son profil LinkedIn. Sur ce même profil, Dominique Leroy explique aussi être toujours à la recherche d'un nouveau poste de CEO en Europe ou aux Etats-Unis.

Début septembre, Dominique Leroy avait annoncé son départ de Proximus afin de rejoindre, à partir du 1er décembre, le groupe télécom néerlandais KPN. Le 30 septembre, ce dernier avait cependant renoncé à engager l'ancienne administratrice déléguée en raison des enquêtes la visant sur la vente d'une partie de ses actions Proximus début août et les incertitudes qu'elles entraînaient sur le moment de son entrée en fonction. Elle a depuis lors été remplacée de manière temporaire à la tête de l'opérateur belge par la directrice financière Sandrine Dufour.