Statu quo... Comme chaque année à pareille époque, l'Association belge des tour-opérateurs (ABTO) fait son bilan annuel (cette fois de novembre 2005 à octobre 2006) et revient sur la saison estivale, la grosse période des vacances évidemment. Des chiffres et des tendances représentatives puisque l'ABTO, c'est 90 pc au moins des voyages organisés (chiffre d'affaires de ses membres : environ 1,779 milliard d'euros), sachant que lesdits voyages organisés représentent aujourd'hui 29 pc de tous les voyages des Belges. Près d'un sur trois.

1 L'année 2006. Au cours de l'année écoulée, 2 849 000 vacances ont été réservées auprès des membres de l'ABTO, auxquelles s'ajoutent 335 000 city-trips et 343 000 vols secs (sans hébergement ou autre prestation). Soit à l'arrivée : -0,1 pc par rapport à l'année - record - précédente qui avait enregistré une croissance de 4,3 pc. Un coup d'arrêt dans un processus de redressement inauguré au lendemain du 11 septembre 2001 alors que l'on retrouve justement les niveaux de 2000-2001 et que le tourisme mondial est en croissance. "Nous sommes quand même les meilleurs élèves de la classe européenne", indique Jean-Luc Hans, président de l'ABTO. "Il y eut le 11 septembre, la guerre en Irak, les prix du carburant, etc.", affirme pour sa part Claude Pérignon, porte-parole de Thomas Cook (marques Thomas Cook, Pegase et Neckermann).

"Nous comptions sur l'été pour nous redresser", précise encore Jean-Luc Hans. Il faut dire que l'hiver s'était clôturé sur un très sévère -12,3 pc, expliqué par un climat économique moins favorable et la grimpette des prix du fuel et du gasoil de chauffage. "On peut s'estimer heureux d'avoir récupéré presque tout le retard", ajoute-t-il. Entre les deux, un été 2006 en hausse de 4 pc.

A l'arrêt également, les city-trips (-0,3 pc), malgré une progression de 8,5 pc cet été. En tête, Paris devant Barcelone, Londres, Rome et Lisbonne. Et Berlin qui a explosé (+43,6 pc) et pointe désormais son nez à la 9e place. En la matière, les T.-O., dynamiques, surfent sur le soleil, les événements culturels et profitent des capacités supplémentaires de sièges d'avion à prix intéressants.

2 L'été dernier. Un total de 2 230 000 vacances vendues, un record absolu, se réjouit l'ABTO, Le fait le plus marquant : la Turquie, qui était la première destination avion de l'été 2005 (devant l'Espagne !) est la grande perdante de l'été, et de l'année (-23,6 pc). Côté avion, elle est repassée cet été derrière l'Espagne et tous moyens de transport confondus, elle se retrouve en fin d'année après l'Espagne, toujours elle (qui ravit la première place à la France), et la France. En cause, la grippe aviaire qui a fortement ralenti les réservations au moment crucial : en février et mars derniers. Le beau temps du mois de juillet n'a certes pas favorisé les formules "last minute". Chez Jetair cependant, qui avait lancé l'an dernier une brochure consacrée uniquement à ce pays et qui remet d'ailleurs le couvert cette année, le résultat est nettement plus positif. "En 2006, Jetair a compté autant de voyageurs vers la Turquie que pendant l'année record de 2005", confirme le T.-O. Et d'avancer : "Quatre voyageurs vers la Turquie sur 10 ont voyagé avec Jetair en 2006".

En attendant, le malheur des uns fait le bonheur des autres et les quelque 90 000 vacances perdues pour le marché turc ont bénéficié à une série d'autres points de chute, même en voiture (vacances en hausse de 9,1 pc), la fidélité au voyage organisé subsistant. En hausse donc, Espagne, France (Alpes et Provence en tête), Egypte, Grèce, Italie (la grande gagnante de 2006 en pourcentage, +19,3 pc), Maroc, Tunisie et même Allemagne et Belgique (+3,4 pc). A noter aussi, en long-courrier, la tendance à la baisse du continent américain, à la hausse de l'Asie - avec une belle reprise des régions touchées par le tsunami de décembre 2004 - et de l'Afrique.

3 Cet hiver. Alors que les premières brochures de l'été prochain sont déjà sorties, les réservations d'hiver cumulées au 31 octobre sont en augmentation à 9,1 pc alors qu'elles accusaient un retard de 7,2 pc l'an dernier à pareille époque. En croissance, les vacances en avion (+4,2 pc, et -13,1 pc pour la Turquie) et en voiture (+14,8 pc) entraînée par "l'intérêt renouvelé pour les sports d'hiver" (+26,2 pc, et la neige... ?). Même les city-trips sont repartis (+5,6 pc). Des perspectives positives...