L’inflation a augmenté en Belgique de 2,86 % à 3,10 % en décembre, ce qui représente son plus haut niveau depuis novembre 2008. L’inflation hors énergie baisse par contre jusqu’à 1,55 %, contre 1,65 % un mois plus tôt. L’indice des prix à la consommation a augmenté en décembre de 0,45 point, soit 0,39 %, pour atteindre 115,00 points. Les principaux facteurs de hausse du taux d’inflation ont été les augmentations des prix des carburants, du gasoil de chauffage, des légumes, du gaz, des villages de vacances et des communications par GSM. Ces augmentations ont été partiellement compensées par les diminutions des prix des voyages à l’étranger et des fruits. L’indice santé a, pour sa part, augmenté de 0,29 point en décembre, jusqu’à 113,84 points. "La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s’élève à 113,54 points en décembre, contre 113,31 points en novembre." L’indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 114,97 points, n’a pas été dépassé en décembre.

Les carburants ont coûté en moyenne 4,3 % de plus. Les prix de l’eurosuper et du diesel ont, en effet, augmenté de respectivement 4,4 % et 3,9 %, ceux du LPG de 12,4 %. Le prix du gasoil de chauffage s’est apprécié ce mois-ci de 7,2 %. Les prix des légumes ont grimpé en décembre de 10,3 % en moyenne. Les choux-fleurs (+ 45 %), les poireaux (+ 37 %), les poivrons (+ 35 %), les tomates (+ 25 %) et les laitues pommées (+ 20 %) ont subi de fortes hausses de prix. Les chicons, par contre, sont en baisse de 12 %. Le gaz naturel a coûté ce mois-ci 1,8 % de plus. Les prix du butane et du propane ont progressé en moyenne de 7,8 %. Après une baisse en novembre, les loyers des logements de vacances ont grimpé de 26 %, en raison des vacances de Noël. Les communications par GSM se sont appréciées de 3,4 % ce mois-ci. Après correction saisonnière, les voyages à l’étranger ont baissé de 5,8 % en décembre. Les prix des fruits frais sont en recul de 4,7 % en moyenne. Les mandarines (- 17 %), les citrons (- 8 %), les poires rondes (- 7 %) et les kiwis (- 4 %) enregistrent les plus fortes baisses. Les raisins, par contre, coûtent 16 % de plus que le mois passé. (avec Belga)