Depuis sa création en 1956, l’Institut von Karman (VKI) est la référence en matière de recherche sur la dynamique des fluides tant dans les domaines de l’environnement, de l’aéronautique que de l’aérospatial. Les installations du VKI, des machines parfois immenses qui permettent d’étudier les mouvements des fluides liquides ou gazeux, sont pour certaines uniques et mondialement connues.

Chaque année, cette entité située en périphérie bruxelloise forme environ 180 étudiants en plus de ses activités de recherches. Mais aujourd’hui, les locaux de l'Institut ne sont plus conformes aux normes énergétiques actuelles compromettant toute extension des activités du VKI.

Le gouvernement fédéral a donc donné son feu vert pour la réalisation des travaux de rénovation et de construction de nouveaux bâtiments sur le site du centre de recherches. Il a alloué un crédit d’investissement de 11 millions d’euros, dont 9 millions d’euros en 2021 et 2 millions d’euros en 2022. Pour le secrétaire d’État chargé de la politique scientifique, Thomas Dermine : "Cette décision réaffirme l’engagement du gouvernement fédéral de soutenir l’excellence dans la recherche scientifique. L’Institut von Karman est un acteur incontournable dans le domaine de la dynamique des fluides, avec des applications notamment dans les technologies pour lutter contre le réchauffement climatique. L’institut est aussi un outil important au service de l’industrie belge et internationale".

"Cet investissement souligne la confiance du gouvernement belge dans le VKI, qui, grâce à cette rénovation, renforcera encore sa réputation mondiale. Cela permettra à l'Institut de développer ses activités de recherche pour mettre au point des solutions plus respectueuses de l’homme et de l’environnement", ajoute Sven Van Loo président du conseil d'administration du VKI.

Travail sur l'avion décarboné

La première étape de la transformation du site en un campus vert respectueux de son environnement est la réalisation des plans de construction d’un nouveau bâtiment qui permettra au VKI de maintenir et développer ses activités de recherche et d’éducation. Dans les prochaines années, l'Institut von Karman se concentrera sur un certain nombre de domaines de recherche stratégiques, dont l'étude et la conception d'une nouvelle génération de moteurs d'avion très silencieux et performants, pauvres voire nuls en CO₂, fonctionnant également à l'hydrogène.

En effet, l'Institut von Karman est partie prenante du programme Wings, nouveau partenariat d’innovation en soutien à la transition écologique du secteur aéronautique wallon. Cette collaboration du VKI sur des projets de recherche avec les entreprises et institutions aéronautiques wallonnes a pour objectif de développer des moteurs et technologies aéronautiques de nouvelle génération. Pour mener à bien ce programme, l’Institut a ouvert en début d’année une filiale à Liège.