Il sera bientôt possible de recevoir directement ses factures - sous format électronique - dans son système d'Internet Banking. C'est du moins ce à quoi travaillent les responsables d'Isabel, une plate-forme d'échanges électroniques fondée il y a dix ans par les principales banques du pays (Dexia, KBC, Fortis et ING).

Le fonctionnement de ce service sera a priori très simple, et devrait s'intégrer harmonieusement aux différents services bancaires en ligne. Une petite icône - encore à définir - viendra ainsi s'ajouter à côté des transactions mentionnées sur l'écran, dont les détails se résument généralement aujourd'hui à quelques chiffres ou quelques mots. En cliquant sur cette icône, l'utilisateur pourra accéder au document électronique relatif à la transaction sélectionnée: une fiche de paie, ou une facture de téléphone ou d'électricité par exemple.

Dans un premier temps, les internautes devraient simplement pouvoir consulter ces factures. Lors de son lancement prévu pour la mi-2006, le système se limitera en effet aux fiches de paie et aux factures domiciliées. A moins d'en faire la demande expresse à son fournisseur, le fait de pouvoir consulter ces documents en ligne n'arrêtera pas non plus l'envoi de ces mêmes documents sous format papier.

Mais l'objectif d'Isabel est de procéder par étapes. Dans le courant de 2007, ce nouveau service devrait s'ouvrir également aux factures non payées, ce qui permettra non seulement de payer celles-ci d'un simple clic mais aussi de recevoir des rappels de paiement par e-mail ou par SMS par exemple.

Un service demandé

«Il arrive à tout le monde d'égarer une facture, ou d'oublier de la payer simplement parce qu'elle se retrouve sous une pile d'autres documents», explique Philippe Dubois, le patron d'Isabel. «Il est clair que l'intégration des factures électroniques dans les systèmes d'Internet Banking devrait permettre de mieux organiser ses documents et d'éviter plus facilement ce genre de désagréments.» Pour les responsables d'Isabel, ce service répond d'ailleurs à une certaine demande. Selon une étude commandée auprès de la Vlerick Management School, plus de 80 pc des utilisateurs de services bancaires sur Internet aimeraient que leurs factures électroniques y soient intégrées.

Ce sera bientôt chose faite pour les quelque 2 millions de comptes en banque accessibles en ligne en Belgique.

© La Libre Belgique 2005