L'opérateur américain Comcast est en pourparlers pour acquérir la plateforme de divertissement gratuite Xumo, croit savoir le Wall Street Journal, à quelques mois du lancement de son propre service de streaming.

D'après un article du quotidien américain paru jeudi, les négociations sont à un stade avancé.

NBCUniversal, filiale du câblo-opérateur Comcast, prépare la mise en service en avril 2020 de Peacock, une plateforme de streaming qui sera disponible gratuitement pour les abonnés de la chaîne, et sans doute payante pour les autres.

Xumo, comme Tubi, Roku ou Pluto TV (Viacom), mise sur des films et séries globalement moins récents et sur une certaine tolérance de leurs utilisateurs face à la publicité, à la manière de certaines chaînes de télévision privées.

La plateforme gratuite est disponible par défaut sur des millions de téléviseurs aux Etats-Unis, et fournit aussi à d'autres sociétés des services de vidéos à la demande financés par les annonceurs.

Elle pourrait donc apporter son expertise technique et marketing à différentes filiales de Comcast, de NBC à la chaîne payante Sky en Europe, rachetée en 2018.

Sous l'impulsion du phénomène Netflix, qui a fait triompher le modèle de la vidéo sur abonnement dans les foyers, le marché s'est consolidé ces dernières années.

Dans une série d'opérations de grande ampleur, le géant des télécoms AT&T a ainsi mis la main sur Time Warner (HBO, CNN, TBS et le studio Warner Bros), tandis que Comcast s'est emparé de NBCUniversal.

Les deux rivaux vont lancer HBO Max et Peacock au printemps, la deuxième vague de la guerre des plateformes, après que Disney+ et Apple TV+ se sont jetés dans la mêlée contre Netflix et Amazon cet automne.

Viacom et CBS ont de leur côté décidé cet été de fusionner pour créer un géant des médias emmené par les chaînes CBS, MTV, Comedy Central et les studios Paramount.