La BNB laisse à Integrale jusqu'au 27 octobre pour réagir. L'assemblée générale de l'assureur a approuvé jeudi les comptes 2019 en discontinuité d'exploitation et a décidé d'étudier les différents scénarios envisageables d'ici le 27 octobre.

La prise en compte de l'hypothèse de discontinuité d'exploitation implique la réestimation des postes à l'actif et au passif ainsi que la constitution de provisions complémentaires, précise Integrale. Ces opérations ont porté le résultat technique en négatif à -380 millions euros et la décision d'attribuer des participations bénéficiaires pour l'année 2019 a donc dû être annulée.

L'assureur souligne cependant que les provisions constituées dans ses comptes "ont toujours un niveau suffisant" pour faire face à l'ensemble des engagements envers ses affiliés et son personnel.

Integrale, spécialisée dans les pensions complémentaires, compte plus de 6.000 entreprises clientes et près de 170.000 affiliés répartis dans les trois régions du pays.