La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'entreprise wallonne de biotechnologie Univercells S.A ont signé un accord portant sur un prêt de 20 millions d'euros destiné à soutenir la mise au point d'un portefeuille de quatre vaccins essentiels et actuellement insuffisamment disponibles, annonce la BEI jeudi dans un communiqué. 

Ce programme de développement concerne les vaccins contre la polio, la rougeole, la rubéole et la rage. "En finançant Univercells, la BEI vise à promouvoir l'approvisionnement de ces vaccins, renforçant ainsi leur disponibilité pour lutter contre des maladies représentant des défis de santé publique", explique la BEI, qui assure que les vaccins seront commercialisés "à un prix abordable".

"Nous sommes extrêmement heureux de recevoir un tel concours et de constater une telle adhésion à notre projet de la part de la BEI", indique Hugues Bultot, PDG d'Univercells, cité dans le communiqué. "Ce financement illustre la volonté de l'Union européenne de relever d'importants défis de santé publique tels que les maladies infectieuses et d'accompagner des entreprises innovantes à croissance rapide."

Basée à Gosselies, Univercells a été créée en 2013. L'entreprise développe des solutions clé en main permettant une production accessible de vaccins et de biothérapeutiques.