La biotech marseillaise Innate Pharma, cotée sur le marché réglementé français Euronext, a annoncé lundi le lancement de son introduction en Bourse sur l'indice américain Nasdaq avec à la clef une dilution de son capital de plus de 14%.

La société française, spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments d'immunothérapie innovants destinés au traitement du cancer, va créer dans le cadre de cette opération jusqu'à 10,666 millions d'actions nouvelles, dont la souscription est réservée à des investisseurs spécialisés dans le secteur des biotechnologies, indique-t-elle dans un communiqué.

Dans le détail, l'opération sera réalisée via une offre d'american depositary shares (ADSs), chacune d'entre elles représentant une action ordinaire aux États-Unis, et via un placement privé d'actions ordinaires en Europe et dans d'autres pays que les Etats-Unis.

Les banques chargées de l'offre disposeront en outre d'une option de surallocation dans la limite d'un maximum de 15% du nombre total d'ADSs et d'actions émises.

Sur la base de l'émission de 10,666 millions d'actions nouvelles, l'opération représenterait une dilution d'environ 14,3% du capital d'Innate Pharma, hors exercice de l'option de surallocation, et d'environ 16,1% du capital après exercice de l'option.

Le prix de souscription des ADSs et des actions ordinaires sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des cours de clôture de l'action sur Euronext Paris lors des cinq dernières séances de Bourse précédant la fixation du prix de l'offre, éventuellement diminuée d'une décote maximum de 15%, selon le communiqué. Vendredi, l'action avait terminé à 6,965 euros à la Bourse de Paris.

En augmentant son capital, Innate Pharma dit vouloir accroître sa flexibilité financière pour faire progresser son portefeuille de médicaments candidats, avec notamment en ligne de mire le développement clinique du produit-candidat le plus avancé de la société, monalizumab, en collaboration avec AstraZeneca.