La bourgmestre de Forest, Corinne De Permentier, a rencontré, mardi peu avant midi, une trentaine de travailleurs qui s'étaient rassemblés devant les grilles de l'usine Volkswagen.

Corinne De Permentier craint notamment que la situation n'échappe à tout contrôle dans le courant de l'après-midi, quand tous les travailleurs risquent de converger vers le site forestois du constructeur automobile allemand.

Selon la bourgmestre, c'est le pessimisme qui prévalait mardi midi quant à l'avenir de l'entreprise après la perte de la production de la Golf.

"C'est une catastrophe nationale. Je veux jouer les intermédiaires entre la direction et les syndicats afin que la situation reste sous contrôle", a déclaré Corinne De Permentier, au terme de la rencontre avec les travailleurs.

"Je demande aux syndicats d'appeler au calme", a-t-elle ajouté en précisant que les forces de l'ordre, actuellement en stand-by, n'interviendront qu'en cas de nécessité.