C'est finalement la veille de la Fête nationale, le 20 juillet, que le premier vol direct vers Pékin et, après une escale, vers Shangai, décollera de l'aéroport de Bruxelles-National. La nouvelle est symbolique puisque cela fait plusieurs années maintenant qu'il n'y avait plus au départ de la capitale de l'Europe une liaison directe vers l'Empire du Milieu.

Suite à l'accord conclu le 25 avril dernier entre Hainan Airlines et SN Brussels Airlines (SNBA), la compagnie chinoise offrira donc, à partir du 20 juillet, 4 vols par semaine entre Bruxelles et la capitale de la République populaire de Chine, Pékin, et l'important centre d'affaires de Shanghai. Les mardi, jeudi, samedi et dimanche, en partages de codes avec SNBA.

«C'est un pont vers l'Asie, vers les deux villes les plus émergentes d'Asie», a commenté un des porte-parole de SNBA. «Et cela donne accès au réseau domestique de Hainan, cela permet au voyageur au départ de Bruxelles de se déplacer dans pratiquement toute la Chine.»

Il faut savoir que Hainan est la quatrième compagnie chinoise par la taille de sa flotte (114 appareils), derrière Air China, China Eastern et China Southern. Avec cette nouvelle liaison, elle répond aux besoins croissants de mobilité d'une population composée d'une classe moyenne grandissante et désireuse de découvrir les charmes de l'Europe.

Les vols seront opérés avec des Boeing 767-300 configurés en classes business et économique, étant entendu que Hainan et SNBA vendent conjointement et via leurs canaux de distribution respectifs, la capacité des appareils en question. Les départs ont lieu en soirée de Zaventem (20h40) avec arrivée le lendemain en milieu de journée à Pékin (12h50) et en début de soirée à Shanghai (16h35), le vol repartant vers Shanghai après une courte escale à Pékin pendant laquelle les passagers ne doivent pas quitter l'appareil.

Pour marquer le coup, des tarifs promotionnels sont disponibles: à partir du 23 juillet et jusqu'à la fin du mois de septembre, un aller-retour est déjà disponible à partir de 419€, taxes comprises.

Chez SNBA, on se réjouit bien sûr de l'extension du réseau international à côté du pôle africain (14 destinations). Et on ne compte pas en rester là. La piste de la compagnie indienne Jet Airways pourrait se concrétiser en 2007.

Pour l'aéroport, c'est aussi une étape importante et d'autres projets seraient dans les cartons même si, chez Biac, le gestionnaire de l'aéroport, la discrétion est de mise.

© La Libre Belgique 2006