La compagnie aérienne néerlandaise KLM a annoncé vendredi qu'elle supprimerait jusqu'à 5.000 emplois dans les années à venir en raison de la "crise d'une ampleur sans précédent" causée par la pandémie de coronavirus.

"La structure et la taille de KLM doivent encore être rigoureusement ajustées dans les années à venir. Par conséquent, un total de 4.500 à 5.000 postes dans l'ensemble du groupe KLM disparaîtront", a déclaré KLM dans un communiqué.

Cela signifie que la structure et la taille de KLM doivent encore être rigoureusement ajustées dans les années à venir. Par conséquent, un total de 4.500 à 5.000 postes dans l'ensemble du groupe KLM disparaîtront", a-t-elle prévenu.

Les pertes abyssales subies par la compagnie rendent inévitables ces suppressions d'emplois, en dépit du plan d'aide de 3,4 milliards d'euros consenti par le gouvernement néerlandais, a expliqué l'entreprise, qui fait partie de l'alliance Air France-KLM.

KLM prévoit environ 1.500 licenciements secs sur ses 33.000 employés. S'y ajouteraient 2.000 départs volontaires, déjà annoncés cette année, et le non-renouvellement de 1.500 contrats temporaires.