Après une année faste, la demande de logements neufs pour 2007 devrait connaître un léger repli dans un secteur qui connaîtra une croissance légèrement inférieure aux prévisions de croissance de la Banque nationale, soit 2,1 pc, estime la Confédération nationale de la construction (CNC), à deux semaines du salon Batibouw.

En cause : la hausse modérée des taux d'intérêt (+ 5 pc de hausse des mensualités d'un crédit en 20 ans) et l'augmentation du prix des matières premières, pas entièrement répercutée sur le prix de vente. La légère baisse dans le domaine des constructions neuves devrait être compensée par les perspectives dans le secteur de la rénovation, "boosté" par les mesures d'encouragement des pouvoirs publics telles que le doublement du montant de la déduction fiscale maximale pour les travaux qui contribuent à améliorer les performances énergétiques et une prime correspondante en Flandre allant jusqu'à 30 pc des factures de travaux de rénovation lourde.

Elle devrait l'être aussi par la progression attendue dans les segments de la construction non résidentielle, qui semble retrouver une évolution correspondante à celle de l'ensemble de l'économie. La CNC a également prédit une baisse programmée des investissements publics, en raison de la traditionnelle phase de repli en début de législature communale. Il n'y a par contre pas d'inquiétude pour les quelque 200 000 emplois du secteur dont le nombre devrait encore progresser légèrement durant les premiers mois de l'année. Ces perspectives s'inscrivent dans la foulée d'une année 2006 qui est apparue comme particulièrement bonne, et après plusieurs années de croissance plus favorable que celle de l'ensemble de l'économie du pays. Ces chiffres du troisième trimestre 2006 indiquent que la construction a progressé, en moyenne annuelle, de 7,52 pc, soit plus du double de la progression du PIB (2,8 pc). Le constat est encore plus parlant en termes d'emplois, ceux-ci ayant progressé de 8 000 salariés en un an. Ce chiffre contraste avec le nombre de faillites, qui reste élevé en dépit d'un recul notable (977 en 2006, 1 067 en 2005). (Belga)