Ce mercredi, la commission Finances de la Chambre auditionnera la Donation royale, le véhicule qui gère les quelque 7.500 hectares de biens immobiliers royaux. En 2005, la Cour des Comptes en pointait déjà la compatbilité vieillissante, rapporte De Tijd. 

Fin novembre, le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) avait pourtant affirmé que la Cour des Comptes, qui dépend du parlement, contrôlait chaque année la Donation royale, sans lui infliger de carton rouge.

Selon De Tijd, toutefois, la Cour des Comptes pointait, en 2005 déjà, la comptabilité vieillissante de l'institution. En 2016, la Cour était revenue sur le sujet. "Les comptes transmis ne font état que de dépenses et de recettes. Ils ne reprennent ni la patrimoine mobilier, ni immobilier", soulignait la Cour.

Pour défendre la Donation royale, le ministre De Croo s'était appuyé sur les 4 derniers rapports de la Cour, qui ne contenaient aucune remarque, a réagi son porte-parole.