La Deutsche Bank est actuellement en train de mener des discussions pour la reprise du groupe énergétique russe Ioukos, a indiqué lundi un quotidien russe.

Selon ce dernier, UFG, une filiale russe de la banque allemande, a envoyé une lettre au conseil d'administration de Ioukos affirmant vouloir reprendre l'entreprise et ses dettes. Mais c'est en réalité Gazprom qui se cacherait derrière cette opération, indique le journal Kommersant.

De son côté, la Deutsche Bank n'a pas souhaité commenter l'information.

Toujours est-il que Alexej Miller, l'administrateur délégué de Gazprom, a rencontré la semaine dernière le président de la Deutsche Bank, Jozef Ackermann. La banque allemande a accompagné Gazprom dans pas mal de ses transactions.

Le géant russe du gaz est déjà actif dans la production de pétrole, après la reprise l'an passé de Sibneft.

Quant à Ioukos, il a été déclaré en faillite en août dernier, le groupe ayant un passif de 18 milliards de dollars pour une valeur de marché estimée à 17 milliards.