La direction de FedEx a annoncé, mardi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de procéder à 39 licenciements secs à son siège belge de Steenokkerzeel (Brabant flamand), indique le syndicat libéral ACLVB. 

Ces licenciements interviennent dans le cadre de la modernisation du service que mène la maison-mère américaine dans le Benelux. Ils touchent 29 travailleurs de FedEx, huit chez la société reprise TNT et deux membres du personnel qui ont dû mener l'intégration de FedEx et TNT.