Le syndicat socialiste CGSP a décidé, vendredi, de suspendre ses actions de grève à La Poste dans un but de négociation avec la direction. Le syndicat chrétien CSC ne s'est pas encore prononcé sur la suspension des actions. Selon Michel Meyer de la CGSP, plusieurs facteurs ont motivé cet arrêt des actions: le gel du dossier facteurs de quartier, la renégociation avec la direction des points à discussion et la sécurité de l'emploi pour les membres actuels du personnel de La Poste.

La direction gèle les initiatives liées aux "facteurs de quartier"

La Poste a gelé, vendredi, les initiatives prises dans le contexte des organisations pilotes "facteurs de quartier" dans une trentaine de bureaux de poste, dans une optique d'apaisement. Le CEO de La Poste Johnny Thys veut restaurer la paix sociale au sein de l'entreprise et a appelé les syndicats à renégocier. En réaction aux mesures d'apaisement et d'ouverture, le syndicat socialiste CGSP a décidé de suspendre les actions en cours. Plusieurs bureaux de poste en Wallonie et à Bruxelles ont été touchés par des grèves ces derniers jours en réaction à l'introduction future des "facteurs de quartier". L'interrégionale wallonne de la CGSP Poste se réunira ce lundi 5 octobre en vue de déterminer sa position dans les futurs débats. Une rencontre en front commun syndical avec la président du PS Elio Di Rupo est prévue ce lundi à 10H30 au siège du parti socialiste.

Selon le concept développé par La Poste, les facteurs de quartier ne travailleront que quelques heures par jour pour un salaire moins élevé que les facteurs traditionnels. La Poste veut ainsi se préparer à la libéralisation du secteur en 2011. Les syndicats craignent des impacts négatifs de cette réforme sur le personnel actuel de La Poste.

Les syndicats flamands se sont montrés plus prudents dans ce dossier ces derniers jours. "Nous attendons et donnons la priorité aux négociations. Mais, nous comprenons que des actions puissent se produire dans certains bureaux en protestation à l'instauration des facteurs de quartier. Nous couvrirons les actions en tous les cas", a expliqué vendredi l'ACOD (aile flamande de la CGSP).