Le tribunal de l'entreprise de Charleroi a prononcé lundi matin la faillite de l'imprimerie Hélio Charleroi, située à Fleurus et qui employait 180 personnes. Deux curateurs ont été désignés. Ils se rendront dans l'usine ce lundi après-midi.

Une des missions des curateurs sera de trouver un repreneur pour l'imprimerie, même si ce ne sera pas facile car le secteur est en difficulté un peu partout en Europe. "Il faut un industriel important, avec un portefeuille clients car les capacités de production d'Hélio sont importantes et que ce sont les grands tirages de 100 ou 200.000 exemplaires qui seront intéressants pour un repreneur", explique Marc Moreau, permanent syndical CNE.

Il ajoute que les syndicats ont contacté la Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, afin d'obtenir une aide dans la recherche d'un repreneur.

Toujours dans l'optique d'une éventuelle reprise des outils, les organisations syndicales vont plaider auprès des curateurs pour que le chauffage reste allumé dans l'imprimerie et qu'on nettoie les bacs à encre des rotatives, indique Alain Rebier, permanent Setca.

Les 180 membres du personnel sont, ce lundi, présents sur leur désormais ex-lieu de travail. "Ils sont partagés entre résignation, colère et tristesse", souligne Marc Moreau. "De la colère surtout envers la direction qui s'est enfuie après l'annonce d'aveu de faillite vendredi et qui ne s'est pas présentée au tribunal ce matin."

"Ils vont devoir s'inscrire rapidement au Forem", précise Alain Rebier. Les syndicats vont introduire une demande de création d'une cellule de reconversion. "Parmi les travailleurs d'Hélio, il y a des quinquagénaires qui ont fait une carrière complète dans l'imprimerie. Pour eux, ça va être très difficile de retrouver un emploi", signale Marc Moreau.

Le permanent de la CSC annonce que les juristes et avocats du syndicat vont être consultés au sujet de cette faillite. "Si on a une possibilité d'attaquer le groupe (propriétaire, CirclePrinters, NdlR) en justice, on le fera", lance Marc Moreau.

L'imprimerie Hélio avait été créée en 1988, suite à l'abandon par les Editions Dupuis de ses activités d'impression. On y imprimait le magazine Télé Star ainsi que les dépliants publicitaires de grands groupes de distribution comme Carrefour, Auchan et Leclerc.