Les images sont fortes: des centaines de Sabéniens se réunissent pour pleurer la faillite de leur entreprise.