Hyloris Pharmaceuticals, entreprise biopharma basée à Liège, annonce avoir signé des accords de distribution pour la commercialisation de son produit Maxigesic IV au Royaume-Uni et à Hong Kong.

“L’accord pour la distribution de Maxigesic IV au Royaume-Uni est conclu avec le groupe pharmaceutique mondial EDGE Pharmaceuticals et son partenaire au Royaume-Uni, Kensington Pharma. À Hong Kong, AFT a ajouté Maxigesic IV à un accord de distribution existant avec le groupe DKSH”, a précisé l’entreprise.

Les approbations réglementaires devraient être conclues en 2021 au Royaume-Uni et en 2022 à Hong Kong. La commercialisation pourrait commencer dès 2022 pour ces deux territoires.

Pour rappel, le CEO et co-fondateur de Hyloris Pharmaceuticals, Stijn Van Rompay, fait également partie des personnes nominées ce mardi pour intégrer le conseil d’administration d’une autre biopharma liégeoise, Mithra.

“Nous sommes heureux que AFT ait pu étendre le réseau de distribution du Maxigesic IV à Hong Kong et au Royaume-Uni, en travaillant avec des partenaires de distribution expérimentés qui ont une connaissance approfondie de leurs régions respectives”, a commenté le CEO.

Maxigesic IV est une formulation intraveineuse analgésique non-opiacée pour le traitement de la douleur. C’est le résultat d’un développement conjoint entre Hyloris et AFT Pharmaceuticals. Le produit a déjà été approuvé dans quinze pays européens, ainsi qu’en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans les Émirats arabes unis. En tout, il a été homologué dans plus de 90 pays.

Action en légère hausse

“Nous pensons que Maxigesic IV a un grand potentiel dans la gestion de la douleur post-opératoire”, a encore ajouté le CEO de Hyloris Pharmaceuticals. L’enttreprise, entrée en bourse en juin dernier, a depuis lors une action qui varie entre 9,05 et 10,78 euros . Celle-ci a pris plus de 4% après l’annonce, ce qui reste limité pour une biopharma. Sa capitalisation boursière quant à elle évolue autour des 253 millions d’euros.


Hyloris dispose actuellement de deux produits aux premiers stades de commercialisation, le Sotalol IV pour le traitement de la fibrillation auriculaire, commercialisé par l’intermédiaire de son partenaire américain AltaThera, ainsi que le Maxigesic IV.

La biopharma belge possède également douze produits candidats à différents stades de développement dans son portefeuille.