La Flandre va investir 42 millions d'euros dans le projet de reconversion de l'ancien site de Ford Genk en un centre logistique trimodal, a fait savoir mardi la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters, au cours d'une visite de travail au port de Genk et chez Scania Parts Logistics. Le port du Limbourg devra permettre d'augmenter le transport de conteneurs par voie d'eau. Le montant débloqué servira notamment à aménager le quai de transbordement le long du canal Albert, et à mieux connecter les différents terrains d'entreprises aux modes de transport par route, par bateau ou en train. Toute la surface sera alors prête à bâtir pour les investisseurs privés.

La ministre a précisé que la part du transport par voies d'eau intérieures dans la chaîne logistique devant augmenter de 20 % d'ici 2030. Scania Part Logistics, distributeur de pièces de rechange pour camions et bus Scania, constitue un bon exemple en la matière. La société achemine ses conteneurs vers le port d'Anvers depuis Oudsbergen (nord de Genk) désormais par bateau, au départ de Genk et via le canal Albert. L'entreprise estime qu'elle évite ainsi 1 600 trajets de poids lourds par an sur l'E313 et le ring d'Anvers.

Le site de Ford Genk s'étend sur 130 hectares. Le constructeur automobile avait posé ses valises en terres limbourgeoises en 1962 et avait tiré le rideau fin 2014.