En octobre prochain, la Fnac fêtera ses 25 ans de présence en Belgique. Un anniversaire qui sera célébré «dans l'optimisme», assure Yves Lagier, le directeur de Fnac Belgique.

La célèbre chaîne de magasins ne semble pourtant pas totalement sortie de la zone de turbulences dans laquelle elle se trouve depuis plusieurs années, à cause notamment de la concurrence des magasins Media Markt, ainsi que d'un certain vieillissement du concept. La preuve: le Moniteur belge nous apprend que la Fnac Belgique a dû être recapitalisée à hauteur de 7 millions d'euros par la Fnac France en juillet dernier. Une opération indispensable étant donné qu'en 2005, la filiale belge a enregistré une perte record de près de 6,7 millions d'euros.

«Il est vrai que c'est un chiffre qui peut paraître important mais heureusement, ce sont essentiellement des pertes non récurrentes: deux tiers de ces 6,7 millions d'euros sont des coûts de restructuration», affirme Yves Lagier. Pour rappel, ce dernier avait lancé au début de l'an dernier un plan de relance qui avait suscité une certaine tension sociale, notamment à cause de la suppression d'une vingtaine de postes de travail et de l'instauration d'une nouvelle grille salariale.

«Il fallait assainir la situation», rappelle Yves Lagier, en précisant que sa société fera encore des pertes de l'ordre de 2 millions d'euros en 2006, mais qu'elle renouera avec les bénéfices en 2007. Un discours un peu différent de celui tenu en mars dernier, lorsque le directeur de la Fnac Belgique disait vouloir renouer avec l'équilibre financier dès cette année.

Est-ce à dire que son plan de relance est en retard sur ses objectifs? «Non, pas du tout, répond Yves Lagier. Le premier semestre de l'année a répondu à nos attentes et nous venons de connaître un excellent mois d'août, ce qui nous permet d'espérer une bonne fin d'année.»

Même taille qu'à Liège

A noter que le plan de relance de la Fnac Belgique prévoyait aussi l'ouverture de nouveaux points de vente. Ce sera bientôt chose faite puisqu'au premier semestre de l'année prochaine, la chaîne française va ouvrir un magasin à Louvain-la-Neuve, à l'entrée du centre commercial de l'Esplanade. Ce qui portera à sept le nombre de Fnac dans notre pays. «C'est un investissement de plusieurs millions d'euros, précise Yves Lagier. Le magasin de Louvain-la-Neuve aura une belle taille, puisqu'il sera comparable à notre magasin de Liège.»

Cela fait des années que l'on évoque l'arrivée possible de la Fnac dans la cité estudiantine. Mais en 2004, la chaîne avait ouvertement décliné l'invitation des promoteurs de l'Esplanade en faisant valoir que les baux commerciaux étaient trop chers. Deux ans après, la situation a semble-t-il changé. De quoi faire plaisir aux étudiants mais aussi aux autres commerçants du centre commercial, un nom comme la Fnac ayant un indéniable pouvoir d'attraction auprès des consommateurs.

© La Libre Belgique 2006