La hausse des prix de l'immobilier s'est poursuivie à Bruxelles en 2007 et a fait baisser le nombre de transactions dans la capitale. Toutes communes bruxelloises et tout type de logement confondus, le prix de vente moyen d'un bien immobilier a enregistré une hausse de 10 %, selon le bilan 2007 des notaires de Bruxelles qui donnaient, mardi, une conférence de presse.

"Il devient de plus en plus difficile de se loger à Bruxelles. Pour un jeune couple disposant de 3.000 euros net par mois - un revenu correct- ne pourra pas trouver de maison. Tout au plus, un appartement une chambre dans les communes les plus aisées voire deux dans les 'moins bonnes' communes", a souligné Robert Langhendries, notaire à Uccle.

En 2007, les prix ont grimpé de 10 % en moyenne en Région bruxelloise. Cette hausse des prix a été particulièrement importante pour les maisons unifamiliales (+15,81 %) et les maisons de rapport (+13,8 %). Elle est moins forte pour les appartements 2 chambres (+5,5 %) et les appartements 3 chambres (+2,6 pc). Les garages connaissent une hausse fulgurante de leur prix de vente (+ 34,44 %) et certains d'entre-eux se vendent au delà de 50.000 euros (Ixelles, Laeken).

Le prix moyen d'un bien immobilier est le plus élevé à Woluwe-St-Pierre (391.003 euros), Uccle (371.655 euros) et Watermael-Boitsfort (318.402).