L'entreprise biopharmaceutique liégeoise Hyloris, spécialisée dans la reformulation de médicaments existants, affichait fin 2020 une trésorerie de 64 millions d'euros, fruit de son introduction en Bourse, lui permettant l'exécution "d'un ambitieux plan de croissance". Au cours des prochains mois, Hyloris compte élargir son portefeuille de produits avec l'ajout d'au moins trois nouveaux produits candidats, en plus du partenariat récemment annoncé avec Purna Female Healthcare. Actuellement, Hyloris commercialise, en partenariat, deux produits : Sotalol IV pour le traitement de la fibrillation auriculaire, et Maxigesic IV, un antalgique non opiacé pour le traitement de la douleur.

La société liégeoise a vu ses ventes doubler en 2020, à 0,175 million d'euros, mais sa perte d'exploitation s'est aggravée en 2020 de même que sa perte nette qui s'élève à 7,15 millions d'euros, contre une perte nette de 5,77 millions d'euros en 2019.