Plus tôt cette semaine, la faillite avait été prononcée pour les activités belges de l'entreprise de mode. Selon le groupe, les chances d'un redémarrage aux Pays-Bas sont désormais plus grandes, rapporte un communiqué. Les commerces resteront ouverts pour le moment.

L'entreprise compte entre 1.300 et 1.500 employés aux Pays-Bas. Leur contrat de travail a été résilié avec la faillite, mais ils recevront une compensation pour les six semaines à venir. Au cours de la même période, le curateur doit tenter de conclure un accord quant à un redémarrage pour l'ensemble de l'entreprise ou une partie de celle-ci.

"Plusieurs acteurs sont intéressés", a déclaré un porte-parole de FNG sans les nommer.

Les chaînes de vêtements Expresso, Steps et Promiss appartiennent également à FNG Pays-Bas.