La moitié de la population mondiale pourrait être connectée dès 2017, soit un an avant l'objectif fixé, a annoncé jeudi l'UIT, l'institution des Nations Unies spécialisée dans les technologies de l'information et de la communication. Fin 2016, 3,9 milliards de personnes n'auront toujours pas d'accès à Internet, soit 53% de la population mondiale. Mais le seuil sous les 50% pourrait être franchi dès 2017, "plus tôt que prévu", a précisé devant la presse une conseillère politique de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Phillippa Biggs.

Dans les 48 pays les moins avancés (PMA) toutefois, plus de 85% des habitants ne sont jamais en ligne, relève l'organisation dans son rapport "La situation du large bande" en 2016. L'objectif de l'organisation est de connecter 1,2 milliard de personnes supplémentaires dans les quatre prochaines années pour atteindre 60% de la population mondiale. Mais si la situation actuelle se maintient, il ne sera pas honoré avant 2021.

L'Inde, la Chine et l'Indonésie rassemblent 46% de la population sans connexion. Les Etats-Unis figurent, eux, à la 15ème place. La Chine compte toutefois 721 millions d'internautes, soit de loin le nombre le plus élevé. Elle est désormais suivie par l'Inde qui devance dans ce nouveau classement les Etats-Unis.

Dans plus de 90 pays, la moitié de la population est connectée, contre 79 pays en 2015. Les Islandais, dont plus de 98% utilisent Internet, arrivent en tête de ce classement général. Les Belges arrivent, eux, en 22ème position sur 191, avec un taux de pénétration de 85%. En bas de ce classement, on retrouve la Somalie et l'Erythrée, avec un taux de pénétration inférieur à 2%.

En ce qui concerne la connexion (large bande) fixe, c'est la principauté de Monaco qui domine ce classement comptant 187 pays, avec 47 abonnés pour 100 habitants. La Belgique se classe ici à la 14ème place, avec près de 37 abonnés pour 100 habitants. Dans 50 pays de cette liste, le nombre d'abonné(s) est inférieur à 1 pour cent habitants.

En ce qui concerne la téléphonie mobile, un peu moins de 5 milliards d'abonnés uniques étaient totalisés en 2015. Ils devraient être 5,6 milliards d'ici quatre ans et dépasseront alors le nombre de personnes qui disposent d'électricité chez elles (5,3 milliards), un compte en banque (4,5 milliards), ou encore d'un accès à l'eau courante (3,5 milliards).

Les nouveaux abonnés devraient venir à 93% de pays en développement. L'Inde a également dépassé les Etats-Unis sur ce marché, enregistrant plus de 260 millions de smartphones. Au total, plus de 160 pays disposent désormais de réseaux mobiles à haute vitesse 4G. En matière de téléphone mobile, c'est la Finlande qui se distingue, comptant 144 abonnements pour 100 habitants. La Belgique arrive à la 52ème place, avec 66 abonnements pour 100 habitants, se classant entre le Ghana et Monaco, sur un total de 179 pays. Dans quatre pays de cette liste, le nombre d'abonné(s) est inférieur à 1 pour cent habitants.