Jeudi matin, un train Bruxelles-Londres est resté bloqué sous la Manche pendant deux heures. Deux cents soixante passagers, au départ de Bruxelles, ont été concernés. Le train a été remorqué jusqu’à Ashford par une locomotive et les passagers ont été transférés dans un autre train, a indiqué un porte-parole. La cause de la panne n’a pas encore été déterminée, a précisé la compagnie. A la gare de St-Pancras à Londres, d’importants retards et "un service extrêmement limité" étaient annoncés aux centaines de voyageurs qui attendaient devant le terminal d’Eurostar pour savoir s’ils allaient pouvoir partir. Eurostar annonçait sur son site "un trafic limité au cours des prochains jours" invoquant "les mauvaises conditions météorologiques". La compagnie recommande aux voyageurs de "reporter leur déplacement s’ils le peuvent".

Cet incident intervient près de trois semaines après une interruption du trafic d’Eurostar pendant trois jours, avant Noël, après des problèmes liés au froid sur cette liaison avec la Grande-Bretagne. "Nous avons remédié au problème lié à de la condensation qui avait déclenché les pannes de décembre mais nous ne savons pas quelle est la cause aujourd’hui", a indiqué un responsable. Dans la nuit du 18 au 19 décembre, cinq Eurostar étaient restés bloqués dans le tunnel. Plus de 2000 personnes, coincées sans eau, ni nourriture, ni information, ont mis jusqu’à seize heures pour faire le voyage. Plusieurs passagers qui sont arrivés à Londres jeudi midi ont fait preuve de compréhension après avoir reçu un remboursement de leur voyage et un billet supplémentaire. "Les passagers ont été cette fois-ci bien informés", a souligné l’un d’eux. (AFP)