Gimv avait proposé fin avril un dividende brut de 2,5 euros par action, mais les investisseurs pouvaient choisir entre du liquide, de nouvelles actions ou une combinaison des deux.

Près de deux tiers des droits (63,4%) ont été versés sous la forme de nouvelles actions. Ce qui a permis à Gimv d'engranger 28,2 millions d'euros de plus que si la totalité avait été attribuée en liquide. Ces moyens supplémentaires seront dédiés à de nouveaux investissements et à la croissance de l'entreprise.